One Young World Summit

10 Oct 2017 12:00 am rédigé par LexisNexis Nexis Solutions

La Corruption à la Une du « One Young World Summit »

Le week-end dernier s'est tenu à Bogota en Colombie, le « One Young World Summit 2017», sommet annuel des jeunes leaders de demain surnommé aussi le "Forum de Davos des Jeunes". Depuis sa création en 2009, ce sommet rassemble des jeunes talents travaillant au sein d'entreprises internationales et nationales, d'ONG ou encore d'universités et des personnalités mondiales reconnues. Il se positionne comme un forum de débat et de partage d'idées autour de sujets importants comme notamment la corruption et les droits de l'homme. Nous avons eu la chance d'y participer cette année et souhaitons dans ce post et d'autres à suivre, partager avec vous ce que nous en avons retiré.

Des invités prestigieux

Cette année, plus de 1300 jeunes leaders venant de plus de 193 pays se sont réunis à Bogota. Parmi les intervenants et conseillers présents au sommet, on comptait cette année :

  • Le Président Colombien Juan Manuel Santos
  • Kofi Annan, Secrétaire Général des nations Unis de 1997 à 2006
  • Muhammad Yunus, prix Nobel de la paix en 2006
  • Emmanuel Lulin, Senior VP and Chief Ethics Officer chez l'Oréal
  • Salil Shetty, Secrétaire Général d'Amnesty International
  • Hassan Jallow, procureur du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) de 2003 à 2015 et actuel ministre de la Justice de la Gambie.

Aux côtés de ces leaders, de nombreux musiciens et activistes se sont également joints aux débats parmi lesquels Bob Geldorf, Bruce Dickinson, leader du groupe Iron Maiden ou encore l'activiste américain DeRay McKesson.

One Young World Summit

La corruption au cœur du sommet 2017

1er constat : la corruption était au cœur des débats cette année. L'un des fondateurs du sommet, David Young déclarait ainsi : « Nous avons mené une enquête auprès des jeunes colombiens sur ce qu'ils pensaient être les causes de la pauvreté - la principale raison citée : la corruption. Les problèmes mondiaux, comme l'esclavage moderne, sont enracinés dans des pratiques de corruption et victimisent le plus souvent des populations pauvres et privées de leurs droits ».
En complément de cette déclaration, un haut responsable de la Commission européenne indiquait : « La Commission européenne encourage vivement les pays à lutter contre la corruption. Nous soulevons des problèmes de corruption dans les pays moins développés et les encourageons à développer leur propre système de lutte en les dotant de nouveaux outils ».

Nous n'avons fait qu'effleurer les sujets abordés lors du One Young World Summit 2017. Surveillez nos prochains posts dans les semaines à venir, y compris notre entrevue exclusive avec Emmanuel Lulin, Senior VP and Chief Ethics Officer chez l'Oréal.


Pour aller plus loin