L’ESG au cœur de Davos 2020

Depuis 1974, le Forum économique mondial (World Economic Forum - WEF) réunit chaque année des dirigeants d’entreprises, de gouvernements et de la société civile dans le but d’échanger et de partager sur les grands problèmes mondiaux. Cette année, l’ESG semble être au cœur des débats.

L'ESG au cœur des débats de Davos 2020

Les dirigeants mondiaux, les PDG et les universitaires se réuniront dans la station suisse de Davos pour le Forum économique mondial annuel (World Economic Forum) du 21 au 24 janvier.

Le programme et la liste des participants suggèrent que les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) domineront de nouveau les conversations.

Les points forts du forum de cette année :

* Plusieurs sessions sur l'essor de l'investissement durable. Le programme note :

« Avec plus de 30 billions ($) d'actifs sous gestion dans le cadre de stratégies d'investissement durable, l'appétit du public pour les entreprises qui créent de la valeur pour les parties prenantes augmente ».

* Un panel d’intervenants avertissant les PDG sur la pollution de l'air - provoquant sept millions de décès par an - examinera comment les politiques et les pratiques peuvent lutter contre la pollution.

* Une session, qui aura pour but de développer le « business case de la biodiversité » , appellera les entreprises à jouer un rôle pour restaurer les systèmes naturels de la planète. Les scientifiques estiment que la moitié de toutes les espèces sont menacées d'extinction d'ici la fin du siècle, à moins que des mesures d’urgence ne soient prises.

Les discussions ne porteront pas uniquement sur le climat. D'autres problèmes sociaux gagnent également de l’importance :

* Trois séances examineront comment les entreprises peuvent soutenir les employés LGBT, ainsi que ceux qui souffrent de problèmes de santé mentale ou qui ont été victimes de harcèlement sexuel au travail.

* Un panel d’intervenants examinera l'esclavage moderne et la manière dont la digitalisation facilite le travail forcé

* Un « SDG Lab » se tiendra toute la semaine au Hilton Garden Inn de Davos. Il réunira des représentants des Nations Unies, de la Banque mondiale, de l’UE et du secteur privé pour discuter de l’importance pour les entreprises de travailler vers les objectifs de développement durable des Nations Unies.

L’ESG également représenté sur la liste des invités

La liste des participants au Forum économique mondial de Davos s'étend sur 125 pages de représentants d'entreprises, de gouvernements, d'ONG et d'établissements universitaires. La liste de cette année est différente des années précédentes, avec de nombreux rôles de délégués se concentrant d'une manière ou d'une autre sur l'environnement et le changement climatique. Cela reflète la pression exercée sur les entreprises pour qu'elles s'engagent à avoir un impact positif sur les questions ESG.

Parmi les invités de marque :

* Les gouvernements envoient leurs ministres de l’environnement, par exemple la suédoise Isabella Lövin et l’émirat des Émirats arabes unis Ahmed Al Zeyoudi.

* De nombreuses entreprises envoient leurs leads ESG - par exemple, la compagnie d'assurance allemande Allianz sera représentée par son gestionnaire d'investissement ESG.

Les médias envoient généralement des correspondants financiers, mais cette année, le TIME Magazine, le New York Times et Die Welt ont envoyé des journalistes environnementaux. Ils développeront les risques de réputation avérés pour les entreprises qui ignorent les problèmes liés à l’ESG.

* Greta Thunberg, la militante écologiste de 16 ans, sera présente. Elle représente un mouvement mondial de jeunes qui demandent aux gouvernements et aux entreprises de prendre des mesures face au changement climatique. Le programme de Davos précise : "Les jeunes se mobilisent et influencent de plus en plus sur des sujets tels que les problèmes politiques et environnementaux, qui sont aujourd’hui les plus urgents.

Les entreprises sous pression

* Les échanges de cette année à Davos devraient exercer encore plus de pression sur les entreprises et les gouvernements pour réduire leur impact environnemental. Si les PDG ne tiennent pas compte des avertissements, les entreprises risquent de perdre le soutien des investisseurs et des clients. Un compte rendu de ce sujet et d'autres thèmes et tendances émergeant de Davos seront disponibles à la fin du Forum. Restez à l'écoute pour en savoir plus ici et sur LinkedIn.

S'inscrire à la Newsletter

Flux RSS

blog-rss-feed

Les articles les plus populaires