Que faire quand il pleut à Roland Garros ?

Ah la pluie…Que serait un Roland Garros sans ses traditionnelles interruptions dictées par Dame Nature, aidée par ses fidèles arbitres qui jugent la pluie et le beau temps sur ses beaux courts ocres ?
On imagine l'attente fébrile des spectateurs, qui entrevoient la menace de voir le spectacle raccourci pour une durée « indéterminée et indépendante de notre volonté », ou encore l'espoir d'être tiré d'un mauvais pas du joueur mal engagé…Mais les médias, que font-ils pour gérer les interruptions de match ? La réponse en graphiques Newsdesk analysant les retombées médiatiques de Roland Garros. 

Tel Federer sur l'histoire du tennis, la neutralité suisse domine

Beaucoup sont laconiques, et jouent tout d'abord les oiseaux de mauvais augure en rappelant les avertissements de Météo France. Ensuite, vient l'annonce fatidique « les matchs sont interrompus par la pluie ». Puis, c'est le décompte : cela fait 30 minutes, 1 heure, 2 heures…
Le ton est rarement catastrophé, si ce n'est parfois pour témoigner un peu de compassion envers les spectateurs. Quand des matchs ont déjà pu se jouer, on s'en réjouit même parfois !

Graphique : Tonalité des articles traitant de "Roland Garros" et "pluie"
(source : Newsdesk)

tonalité des articles

Quand il n'y a pas moyen de passer entre les gouttes

Néanmoins, quand il pleut vraiment longtemps, certains média choisissent tout simplement de consacrer la pluie en vedette et de lui dédier un sujet.
Ainsi, France TV Sport compare les conditions d'attente des spectateurs, journalistes et joueurs, tout comme Direct Matin, qui détaille également les activités annexes proposées dans l'enceinte du tournoi ; Le Parisien TV interroge les patients spectateurs et calcule avec eux le prix de leur journée, partiellement gâchée ; 20 Minutes, dépité, fait avouer un prévisionniste de Météo France : le temps restera instable toute la quinzaine…

Le Monde, lui, va beaucoup plus loin : il calcule avec précision les jours et les quantités de pluie tombées lors des 6 dernières éditions, pour vérifier si la légende est vraie, tandis que Libération s'offre une rétrospective des tournois les plus mouillés.

La pluie offre le moyen de justifier les travaux contestés de modernisation du site dès le 1er jour

Enfin, le grand sujet qui revient sur toutes les lèvres, et en particulier celles de Guy Forget, est celui du projet d'extension de Roland-Garros, et de l'installation d'un toit couvert rétractable sur le court du Philippe Chatrier. Celui-ci est actuellement bloqué par des associations de riverains, qui s'opposent à la construction d'un court dans le Jardin des Serres d'Auteuil, un site protégé.

Et les internautes, qu'en disent-ils ? 

Sur Twitter, comme toujours, c'est la dérision qui prévaut, avec quelques jolis traits d'humour.

 

cliquez ici by LexisNexis BIS

Espérons tout de même que la pluie ait l'élégance de céder la vedette au beau jeu, car les blagues les plus courtes sont souvent les meilleures. Et peut-être pourrons-nous continuer à en rire les pieds au sec, comme Eurosport, qui sait s'inspirer avec délice des caprices de la météo en titrant « La pluie s'est arrêtée, mais les ténors ont déjà failli se faire essorer» pour résumer la journée mi-figue mi-raisin de lundi.

Notons enfin que l'évocation de la pluie à Roland Garros semble amorcer sa chute, les espoirs sont donc permis !

Graphique : Retombées médiatiques des articles traitant de "Roland Garros" et "pluie"
(source : Newsdesk)

couverture média pluie 

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Focus Mathias Bourgue - journée du 25 mai









   Le jeune Mathias Bourgue, 22 ans, qui participait à son premier tournoi du Grand Chelem, a su faire jeu égal en terme de médiatisation avec les vétérans Richard Gasquet et Gilles Simon pour son entrée en lice dans le tournoi !

On a en effet longtemps cru à l'exploit, alors que le 164e joueur mondial menait 2 sets à 1 contre le numéro 2, Andy Murray. Souhaitons-lui le meilleur pour la suite !




Graphique : Parts des voix média de Mathias Bourgue, Richard Gasquet et Gilles Simon
(source : Newsdesk)

Mathias Bourgue

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

#RG2016