Roland Garros cède enfin à Novak Djokovic

Credit photo : Marianne Bevis via FlickrDjokovic a remporté la finale de Roland Garros et en signe d'approbation, le soleil s'est finalement levé sur le court. Les finales de Roland Garros, il les connaît bien Novak : il en avait perdu trois depuis 2012 et c'était à se demander si le sort n'avait pas une dent contre lui. Mais à force de patience et de persévérance, le Serbe réalise enfin son rêve grâce à un match empreint d'une très grande maîtrise, qu'elle soit tennistique ou émotionnelle.

La partie avait pourtant très mal commencée pour Novak, qui malgré un applaudimètre au bord de l'explosion pour le soutenir, lâche un premier set (6-3) à son adversaire Murray. Mais dès le deuxième set, le Novak qu'on connaît et qu'on aime (vous savez, le joueur hyper rapide, hyper physique, qui met ses balles absolument là où il veut ?) revient en force. Et dès lors, on ne peut que compatir avec un Murray de plus en plus exténué, qui cherche désespérément à y croire à coups de "Let's go" auto-lancés, mais n'arrive pas à faire face au physique et au jeu extraordinaires de Djoko. La consécration pour ce dernier arrive à l'issue de trois derniers jeux très disputés, on ne peut plus chargés d'émotions et, n'ayons pas peur des mots, tout simplement magnifiques.

Mais ce qui est le plus remarquable avec cette victoire, c'est que Djokovic a réalisé quelque chose d'extrêmement rare – comme si jouer comme un dieu n'était pas déjà assez admirable… : détenir les quatre prix du Grand Chelem simultanément (remportés à cheval sur deux ans), ce qui n'avait pas été fait depuis 1969. Et c'est ça qui suscite une véritable ovation de la part des médias, dithyrambiques dans leur acclamations, et pour qui l'ère Federer - Nadal semble désormais révolue alors que Djokovic "entre dans l'histoire"…. et accessoirement, devient le plus visible sur le web.

 

TOP 10 JOUEURS - Couverture médiatique (nombre d'articles)
 - Parts de voix média
by LexisNexis BIS by LexisNexis BIS 

 

Source graphiques : LexisNexis Newsdesk

Les Français sauvent (un peu) l'honneur

Alors d'accord, là on a d'yeux et de cerveau disponible que pour Novak, et c'est bien normal. Mais on peut aussi se réjouir des victoires françaises qui viennent éclaircir un peu le tableau français, triste cette année encore entre Monfils et Tsonga qui ont déclaré forfait, et Gasquet qui n'a pas réussi à pousser l'exploit de sa qualification en quarts au-delà. Deux Françaises - Mladenovic et Garcia - ont triomphé au double Dames et cela faisait 45 ans que ce n'était pas arrivé. Le jeune Blancaneaux a quant à lui remporté le tournoi junior, se révélant très prometteur et nous laissant rêveurs sur les possibilités de voir un Français au top à Roland Garros dans les années à venir...

Et quand bien même ça n'arriverait pas, ce n'est pas demain la veille qu'on tournera le dos à Roland Garros car par le meilleur ou par le pire (vous suivez ma pensée là ?), le tournoi a encore une fois prouvé qu'il était véritablement unique.

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

#RG2016