Ensemble, mettons un terme au travail des enfants

Actuellement, on compte dans le monde plus de 168 millions d'enfants qui travaillent dans les chaînes de production dans des secteurs aussi divers que l'agriculture, la manufacture, la pêche, l'exploitation minière ou encore la construction. Selon le troisième rapport de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) sur le travail des enfants - Accélérer les actions mises en place en vue de l'abolition du travail infantile - 80% des enfants qui travaillent, sont des « travailleurs familiaux » non rémunérés, et très peu sont payés, quel que soit le travail qu'ils exercent.

La portée mondiale du travail des enfants

Bien que de nombreux progrès aient été accomplis pour mettre un terme au travail des enfants, la tendance s'est ralentie au cours des 10 dernières années. En effet, de 2000 à 2004 les chiffres mondiaux ont chuté de 11%, contre seulement 3% de 2004 à 2008.

On estime à 114 millions le nombre d'enfants forcés à travailler dans la région Asie-Pacifique, 14 millions en Amérique Latine et aux Caraïbes, 65 millions en Afrique Sub-saharienne et plus de 22 millions dans les autres régions dont au Moyen-Orient, Afrique du Nord et en Europe Orientale.

Le travail infantile a lieu en majorité sur les marchés de productions domestiques. Cependant avec la mondialisation et la complexité des chaînes d'approvisionnement internationales, la production de biens et de services destinés à l'exportation en sont également des facteurs importants. Il est pratiqué principalement dans les zones rurales des pays où le droit du travail n'est pas développé. On trouve souvent des cas de travail infantile dans des petits ateliers, des maisons et autres lieux indétectables par les dirigeants des chaines d'approvisionnement internationales. Rappelez-vous notre rapport sur l'industrie du thé.

Les entreprises des pays développés ont la responsabilité et le devoir d'être vigilantes et de s'assurer que leurs chaînes de production ne présentent pas des cas de travail d'enfants. En adoptant des pratiques de due diligence renforcée au sein de leurs chaînes de production, les entreprises peuvent identifier les activités et parties exposées aux risques, ainsi que documenter et justifier les étapes entreprises pour évaluer ces risques et les gérer. Une surveillance continue avec des mesures intégrées garantit sur le long terme le maintien de normes élevées.

>>> En savoir plus sur les processus de due diligence <<<

La journée mondiale pour lutter contre le travail des enfants

L'OIT mène une campagne de sensibilisation pour lutter contre le travail des enfants à l'occasion de la Journée Mondiale contre le Travail Infantile, le 12 juin prochain. L'accent est mis cette année sur le travail des enfants dans les chaînes de production et vise à amener les gouvernements, employeurs et entreprises à rendre des comptes. La Journée Mondiale contre le Travail des Enfants vise à sensibiliser le public aux responsabilités des gouvernements et des entreprises internationales dans le cadre du Programme de Développement Durable des Nations-Unies jusqu'en 2030, adopté lors du Sommet du Développement Durable des Nations Unies en septembre 2015.

Dans sa déclaration tripartite sur les Entreprises Multinationales et la Politique Sociale (déclaration MNE), l'Organisation Internationale du Travail donne des conseils aux entreprises quant aux pratiques en politique sociale et de RSE (responsabilité sociétale des entreprises). Adopté pour la première fois il y a 40 ans, c'est le seul outil mondial de ce genre à être mis en œuvre par les gouvernements et employeurs à travers le globe. Son programme comprend un ensemble de 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) pour mettre un terme à la pauvreté, lutter contre l'inégalité et l'injustice, ainsi que lutter contre le changement climatique d'ici 2030. L'objectif numéro 8, qui se concentre sur le travail décent et la croissance économique, comprend un ensemble de mesures immédiates à mettre en place, pour éradiquer le travail forcé, l'esclavage moderne, la traite des personnes, et d'ici 2025, mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes.

Réaliser les objectifs de développement durable

Pour atteindre les objectifs de développement durable fixés d'ici 2030, l'Organisation Internationale du Travail fait campagne pour sensibiliser les entreprises, les syndicats et autres organisations à entreprendre des mesures collectives et faire un meilleur usage des connaissances et des ressources existantes. Dans sa publication Journée Mondiale contre le Travail des Enfants, l'OIT appelle « les entreprises à poursuivre des pratiques commerciales responsables, qui respectent les droits de l'homme et le code du travail dans les pays et les communautés dans lesquelles elles opèrent ».

Le 12 juin prochain est une occasion pour les entreprises, les gouvernements et les organisations de partager leurs meilleures pratiques pour s'assurer que leurs chaînes d'approvisionnement sont exemptes de cas de travail infantile.

by LexisNexis BIS 

Lexis Diligence aide les entreprises à contrôler leurs fournisseurs, agents, distributeurs et autres tiers, et à atténuer les risques de réputation, les risques financiers, réglementaires et stratégiques.

 


Aller plus loin :