Elections US : ce que nous disaient les retombées médiatiques.

US Elections-Drapeau 

Quand nous avons débuté notre surveillance des élections américaines, il y a plus de 1 an et demi, nous avions l'intention de tester 3 hypothèses et notamment celle d'analyser l'impact qu'aurait la couverture médiatique des candidats sur les intentions de vote.

Alors que les résultats de l'élection viennent d'être publiés, qu'avions-nous identifié avant la publication des résultats ce matin ?

Toutes les retombées médiatiques ne sont pas comparables

Tout au long de la campagne électorale, Donald Trump, à quelques exceptions près, a dominé Hillary Clinton en termes de part de voix et de couverture médiatique. Il a battu haut la main ses adversaires républicains lors des primaires, à la fois dans les médias et dans les sondages. Sa part de voix et sa couverture médiatique sont demeurées fortes après les primaires, mais au fil du temps, elles se sont réduites face à Hillary Clinton, de même que les intentions de vote en sa faveur.

Quelle est la corrélation entre couverture médiatique et intentions de vote ?

Nos experts se sont penchés sur ces données pour savoir si il y avait une corrélation entre couverture médiatique et intentions de vote. Qu'ont-ils découverts ? Simplement que la couverture médiatique de Trump et de Clinton n'avaient pas le même impact sur les intentions de vote. Plus les retombées médiatiques sur Trump étaient importantes, plus les intentions de vote en sa faveur augmentaient. A l'inverse une augmentation des retombées médiatiques sur Clinton a également eu un impact ascendant sur les intentions de vote pour Trump. Et notamment la semaine dernière …. Depuis la publication de la lettre et du rapport du FBI il y a une semaine, Hillary Clinton a vu sa part de voix médiatique augmenter mais au détriment des intentions de vote en sa faveur, alors que celles de Trump augmentaient.

Dans cette analyse, nos experts ont bien évidemment tenu compte de la tonalité des articles mentionnant les deux candidats.

Les résultats de cette élection, qui font depuis ce matin la Une de tous les médias dans le monde et la surprise de nombreux journalistes, montrent qu'une analyse statistique des données médiatiques et des intentions de vote dans le cas présent, peuvent aussi apporter des informations intéressantes. Et au-delà, que Trump a bénéficié d'une viralité sans précédent, sans avoir fait les investissements média consentis par Hillary Clinton. #Earned Media versus #Paid Media.

A propos de l'analyse

  • Périmètre : source presse (dont presse sous licence), TV, radio et Web (hors réseaux sociaux) ;
  • Date : 30 derniers jours avant les résultats
  • Source : LexisNexis Newsdesk®