La couverture médiatique de Donald Trump: un atout pour faire barrage à ses concurrents?

Cette année, la course à la candidature républicaine pour les prochaines élections présidentielles américaines a démarré avec un très grand nombre de candidats s'efforçant d'attirer l'attention des médias et de s'octroyer une part conséquente de la couverture médiatique.

Est alors arrivé Donald Trump, 69 ans, magnat de l'immobilier, qui a rapidement capté l'attention des médias, des électeurs et de quelques late-night comics (sketchs comiques diffusés sur certaines chaînes de télévision en fin de soirée). Cela durera-t-il ? Le temps nous le dira, mais jetons un coup d'œil sur les dernières tendances.

Analyse de la couverture médiatique des candidats

En mai, aucun des candidats ne se détachait clairement. C'est un mois plus tard, en juin 2015, que Donald Trump annonce qu'il est candidat pour la nomination républicaine et se fait remarquer par les médias. Ses déclarations audacieuses et ses remarques sans détour le maintiennent sous le feu des projecteurs. En juillet, Trump fait les gros titres et les sondages indiquent qu'il prend la tête du peloton.

Volume d'articles associés à Donald Trump aux EU dans la presse et le Web (hors réseaux sociaux):


Cela ne fait plus de doutes : la couverture médiatique influence les intentions de vote des élections présidentielles mais dans quel sens ?

Répartition des parts de voix des candidats républicains depuis le début de la campagne (presse et Web):

Si Donald Trump mène actuellement la course, peut-il gagner ? 


La tonalité des articles sur Trump indique qu'il divise. Si certaines mentions sont neutres, beaucoup d'articles prennent position pour ou contre, avec ceux qui apprécient et ceux qui sont atterrés par son style et ses prises de position souvent surprenantes.

Pour maintenir et améliorer la réputation de Donald Trump dans l'actualité, son équipe de conseillers a sans nul doute surveillé les médias (presse, web et réseaux sociaux), analysé les parutions relatives aux candidats concurrents.
Donald Trump peut-il conserver son avance ? 

Historiquement, les premiers favoris atteignent rarement le poste de Président des États-Unis et les sondages montrent que Ben Carson gagne du terrain. Une chose est sûre : cette campagne sera divertissante, et nous en suivrons la couverture médiatique au fil des mois, grâce à LexisNexis Newsdesk, outil de veille et analyse media –presse, web, TV, radio et réseaux sociaux- en temps réel.