Corruption & perception des salariés en entreprise : les résultats

Quel regard les salariés portent-ils sur la corruption en entreprise ? Comment réagiraient-ils face à la découverte d'un acte de corruption sur leur lieu de travail ? Ce sont les sujets de la nouvelle étude « Lanceurs d'alertes : quelle perception de la part des salariés » de Harris Interactive pour l'ONG Transparency International France et Tilder, publiée début décembre 2015.

Les principaux enseignements qui nous interpellent :

 

  • « Argent » et « pot de vin » sont les deux termes les plus associés spontanément à la corruption en entreprise
  • Le « pot de vin », le détournement de fonds, la falsification de documents et la fraude fiscale sont considérés comme des actes de corruption pour plus de 80% des salariés français. En revanche, 33% ne considèrent pas le paiement d'une personne « au noir » comme un acte de corruption, ni le piston (pour 39% d'entre eux).
  • Les principales réactions témoignant d'une exposition à un acte de corruption sont d'en parler à un collègue (pour 39% des salariés) ou à un supérieur hiérarchique (32%). Au total, 83% des salariés français sont prêts à dénoncer un acte de corruption en interne ou en externe de l'entreprise, dont plus de 80% sous réserve de confidentialité ou d'anonymat.

Consultez l'étude complète en ligne.

En complément des mécanismes de « lanceurs d'alertes », minimisez le risque de corruption au sein de votre entreprise en vérifiant l'identité de vos parties prenantes avec Lexis Diligence. Testez Lexis Diligence dès aujourd'hui !

Inscrivez-vous à notre cycle de Web Conférences, où le sujet du Whistleblowing ainsi que les thèmes de la Corruption et de la Lutte Anti Blanchiment sont régulièrement abordés sous un angle opérationnel.